DBS Innovation Impuls - Blog 1

Prix de l'innovation DBS 2022 - Posez votre candidature dès maintenant

Pour la première fois, la DBS décerne un prix de l'innovation sectorielle. Le DBS récompense le développement et la mise en œuvre d'innovations dans les domaines de l'innovation de produits et de services, de l'innovation de processus et de procédés, de l'innovation de modèles commerciaux ainsi que de l'innovation de gestion et d'organisation. Parce que l'innovation est un travail d'équipe, le prix s'adresse à vos collaborateurs impliqués dans le processus d'innovation.

Posez dès maintenant votre candidature avec votre équipe pour ce prix doté de CHF 5'000. Vous trouverez de plus amples informations ici.

La série de blogs "DBS Innovation Impuls" met en lumière des thèmes liés à l'innovation dans le commerce des matériaux en bois. Avec un regard extérieur, des experts sur des thèmes spécifiques donnent des pistes de réflexion et de l'inspiration pour le développement de la branche.

Interview d'André Fischer, Développement d'entreprise | Chef de projet Prix de l'innovation DBS 2022

"Les futurs concurrents pour le commerce sont des écosystèmes commerciaux d'autres secteurs".

Ivo Lenherr est un entrepreneur et un innovateur de la première heure dans le secteur suisse de la construction et de l'immobilier. En tant qu'architecte et membre du conseil d'administration de différentes entreprises et start-up, il se penche sur le changement numérique et les nouveaux modèles commerciaux. Il accorde une attention particulière au rôle futur du commerce. Il compte parmi ses clients aussi bien des PME que des géants de la tech. Il a participé à la réalisation de nombreux projets de construction en bois et apporte une longue expérience dans l'utilisation de matériaux en bois. Dans l'interview, Ivo Lenherr explique pourquoi les modèles commerciaux actuels du commerce des matériaux en bois devront sans doute fortement évoluer à l'avenir. Et il montre les voies possibles pour que le commerce reste compétitif grâce à des écosystèmes commerciaux et à d'autres nouvelles approches de solutions.

Ivo, tu fais avancer la transformation du secteur de la construction et de l'immobilier. Quels sont les thèmes sur lesquels tu te penches actuellement?
Au fond, il s'agit toujours de modèles commerciaux disruptifs. Nous observons en permanence les évolutions dans d'autres secteurs et nous nous demandons quels effets elles pourraient avoir sur le secteur de la construction. Nous élaborons des scénarios d'avenir en nous basant sur des hypothèses. Notre conclusion est toujours la même: la question centrale n'est pas de savoir si, mais quand et comment les modèles commerciaux d'autres branches s'imposeront également dans le secteur de la construction et de l'immobilier.

Où vois-tu les principaux moteurs de l'innovation en matière de modèles commerciaux dans le secteur de la construction?
Les modèles commerciaux disruptifs combinent l'acquisition de données, le filtrage des données et la logistique. Pour cela, il faut garder une vue d'ensemble de toute la chaîne de création de valeur, en partant du client et de son comportement. À l'avenir, nous devrons être capables d'obtenir des données sur les besoins exacts des différents groupes d'intérêts tels que les utilisateurs, les donneurs d'ordre et les propriétaires, etc. afin d'en tirer les conclusions nécessaires à la réussite d'un projet. Du côté de la logistique, il faut tenir compte du fait que le chantier deviendra à l'avenir le lieu où les éléments de construction seront assemblés. On parle ici d'"assemblage". Les éléments de construction seront préfabriqués sous la forme de paquets de ressources et assemblés sur le chantier. Cela signifie que la planification de la production va gagner en importance. C'est un fait. Il est donc d'autant plus étonnant que le secteur de la construction ferme en grande majorité les yeux sur ces changements.

Le secteur de la construction passe donc à côté de tendances porteuses.
Plus précisément, il se trouve dans une sorte de sommeil crépusculaire - un état de relaxation profonde et indolore. La douleur n'apparaît qu'au réveil.

Où as-tu trouvé les raisons de cette situation?
Le secteur de la construction est en plein essor depuis des années. La plupart des entreprises se portent bien, voire très bien. Il règne une pseudo-certitude que cela continuera toujours ainsi et que les choses ne changeront pas. C'est trompeur et, à mon avis, fatal. Car même des entreprises très prospères et mondialement connues comme Nokia ont déjà commis cette erreur. Nokia aussi s'est bercée d'une fausse sécurité. Mais ensuite, tout est allé très vite et en l'espace de quelques années, ils ont pratiquement disparu de la scène. Et ce principalement parce que le management ne réalise pas que les nouveaux concurrents viennent de l'extérieur de la branche. Et c'est ainsi que Nokia n'a pas eu Apple sur son radar. La chute a ensuite été fulgurante. Nous pouvons aujourd'hui tirer des enseignements de cette histoire et de nombreuses autres similaires: Je suis convaincu que dans le secteur de la construction aussi, les concurrents de demain viendront de l'extérieur de la branche et s'imposeront sur le marché. Il pourrait s'agir par exemple de groupes technologiques asiatiques ou américains.

Jetons un coup d'œil sur les futurs clients du secteur de la construction. Les générations Y et Z joueront de plus en plus le rôle de donneur d'ordre et de maître d'ouvrage du côté des clients. Qu'est-ce que cela signifie pour le secteur de la construction?
Les générations Y et Z veulent qu'on les écoute et attendent des solutions qui correspondent exactement à leurs besoins. Ils sont avides de connaissances et de questions. Et ils veulent des solutions rapidement. Pour les entreprises, cela implique un changement radical de mentalité: il faut passer d'une orientation sur l'offre à une orientation sur les besoins centrée sur le client. Nous pensons encore en termes de schémas business-to-business et business-to-customer. Au lieu de cela, nous devrions établir une pensée "customer-to-business".

Customer to Business pour le secteur de la construction - qu'entends-tu par là?
En fait, c'est simple: nous devons apprendre à observer et à écouter attentivement les utilisateurs de l'immeuble afin de développer les solutions à partir de leurs besoins. Ce n'est qu'ainsi que nous comprendrons leurs attentes. Chez fsp Architekten, nous nous sommes par exemple fait un nom sur le marché pour la planification et la réalisation d'univers de bureaux. Sans une compréhension fondamentale des avantages et des clients, et sans la volonté de bien cerner leurs besoins, nous n'obtiendrions jamais les commandes des géants de la technologie ou des PME innovantes. Dans un premier temps, l'inspiration et l'émotion sont de mise. Pour ce faire, nous élaborons une thèse et invitons les clients à dialoguer de manière proactive dans le but de remettre en question la thèse et de la développer. Le client est impliqué dans le processus avec pour objectif de créer une solution commune. Nous essayons de susciter le désir pour un thème et de l'inspirer. En partant du comportement d'utilisation. Nous pensons et agissons donc systématiquement en fonction des besoins et non de l'offre. Ensuite, il s'agit de planifier immédiatement par étapes et d'emmener les clients dans le voyage de manière compréhensible et visible pour eux. Steve Jobs a toujours dit que lorsque le désir est élevé, les projets sont réalisés plus rapidement. Je ne peux qu'être d'accord avec cette affirmation, compte tenu de ma propre expérience.

Examinons de plus près le rôle du commerce des matériaux en bois dans cet environnement. Selon toi, celui-ci a-t-il encore une raison d'être dans sa forme actuelle?
Le bois est un matériau d'avenir, synonyme de durabilité. Je pars donc du principe que la demande va encore augmenter. C'est en soi une énorme opportunité. Les matériaux en bois restent un élément central, en particulier dans la construction en bois en plein essor. De plus, les entreprises de construction en bois sont familiarisées avec les systèmes de préfabrication partielle. Et c'est justement là, à mon avis, qu'il y a une grande opportunité pour le commerce des matériaux en bois: je pars du principe que les entreprises de construction en bois attendront à l'avenir davantage de configurations de base de la part du commerce. Vendre simplement un bon panneau de bois ne suffira plus. Les matériaux livrés doivent être prêts à être mis en œuvre sur le chantier.

L'impact sur les processus du commerce des matériaux en bois serait énorme
C'est exact. Les nouveaux processus auront pour effet de fusionner les plans de production avec les plans d'exécution. Cela réduira le travail du planificateur. Cela signifie à son tour que le constructeur bois élargira sa planification. Le constructeur bois conçoit par exemple un panneau de bois dans un modèle numérique de manière à pouvoir le transformer lui-même. Il devra alors se demander s'il peut construire lui-même le panneau de bois dans la qualité et au prix requis ou s'il l'achète auprès d'un négociant qui propose un centre de fabrication adéquat pour livrer le panneau préfabriqué sur le chantier. Des développements similaires ont déjà eu lieu dans d'autres industries, comme celle des fenêtres. Que font les distributeurs de matériaux en bois eux-mêmes, quel système achète-t-on? Le commerce doit remettre en question ses modèles commerciaux existants. Je pense qu'il sera difficile de survivre en tant qu'entreprise purement commerciale.

À propos d'Ivo Lenherr

Ivo Lenherr est entre autres copropriétaire de fsp Architekten et de sattlerpartner architekten + planer AG. L'entreprise compte environ 60 collaborateurs. Il est également partenaire de l'écosystème d'affaires ConReal Swiss AG. Ivo Lenherr s'intéresse de près à l'évolution future du commerce dans le contexte du secteur de la construction et de l'immobilier. Il a participé à la réalisation de nombreux projets de construction en bois et apporte une longue expérience dans l'utilisation de matériaux en bois. Ivo Lenherr exige de son équipe et de lui-même qu'ils jouent un rôle de pionnier dans le changement numérique dans le secteur de la construction et de l'immobilier, avec un grand esprit de découverte et une curiosité enfantine.

Rendez-vous la semaine prochaine pour la deuxième partie de l'interview!

HWS
Radgasse 3
8005 Zürich
HWS HOLZWERKSTOFFE SCHWEIZ | FACHVERBAND DES HANDELS
DBS DERIVES DU BOIS SUISSE | ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DU NEGOCE
MLS MATERIALI A BASE DI LEGNO IN SVIZZERA | ASSOCIAZIONE COMMERCIALE
Verband Holzwerkstoffe Schweiz (HWS) ©2021 / Design und Realisierung by FREI connect AG
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram